La pousse du gazon synthétique.

Publié le par L'orange berruyère

En remontant à pied la rampe Marceau, j'ai repensé, avec le sourire, à un article de l'Agitateur au sujet du gazon synthétique qui trône désormais entre les deux voies de circulation. Je me suis dit que, si je voulais prétendre m'intéresser à la politique berruyère, je ne pouvais pas me priver d'une prise de position sur ce sujet !

En effet, nombreux sont les intervenants politiques locaux, comme Irène Félix ou Rolland Narboux (en page 2), à s'être penchés sur ce délicat sujet.

Ma position : ça passe inaperçu de loin, c'est moche de près, c'est pas écolo mais ce n'est pas non plus super polluant, ça ne mérite pas qu'on en fasse tout un formage tant que cela ne devient pas une norme.

Voilà. C'est tout.
 Désolé pour cette inutile intervention sur une question aussi futile, mais je ne pouvais y échapper.
Je vais même me permettre d'ajouter un élément à la polémique : à défaut d'être tondu, le gazon synthétique a besoin d'être brossé. La Mairie de Bourges a-t-elle prévu ce surcoût d'entretien ? Et l'équipement nécessaire ?

Publié dans Bourges et Berry

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bn-imajne 03/10/2009 23:21


je te sentais un peu seul sur cet article alors je réagis ... mollement ^^
Perso je l'ai pas vu, mais c'est pas si moche route de la charité a st germain et sans doute pas pire qu'autre chose et moins couteux (à tous niveaux) qu'une vrai pelouse.
Qu'en est il des terrains synthétiques à Bourges sinon ? ;)


L'Orange berruyère 06/10/2009 00:15



Il parait que, lorsqu'on tombe sur un terrain synthtique, on glisse plus loin. Par contre, on ramasse aussi moins de boue.
Je suis pas assez sportif pour vérifier par moi même :)