Réponse à P.Bensac : je ne suis pas un usurpateur.

Publié le par L'orange berruyère

Je reviens aujourd’hui de quelques jours d’absences et je tombe, étonné, sur ce billet de Philippe Bensac qui semble s’adresser directement à moi (lire jusqu’au bout). De même, Monsieur Bensac s’est fendu d’un commentaire sur mon article au sujet du TGV.

 

J’ai bien du mal à comprendre ce qu’on me reproche ici.

Apparemment, je « friserais l’usurpation », car mes propos au sujet du TGV ne seraient pas en accord avec ce que pense mon Président départemental, Alain Tanton. Monsieur Bensac allant même jusqu’à remettre en cause mon identité d’adhérent ou, pire, la légitimité de mon appartenance au MoDem (notamment via Twitter, en réponse, il est vrai, à une dénonciation peut être un peu rapide de ma part).

 

Mettons les choses au point : je suis un adhérent du MoDem, habitant Bourges. Dans ce blog, je ne m’exprime pas au nom de tous les adhérents de Bourges, il s’agit simplement de mes opinions propres. Ma « présentation » ne me semble laisser aucun doute à ce sujet.

 

Je suis désolé que cela soit difficile à comprendre pour des personnes habituées aux partis politiques issus du XXième siècle, où la pensée unique est la règle, mais au MoDem, les militants ont le droit à la libre parole.

Si je pense que le TGV n’arrivera pas à Bourges avant 2020, j’ai le droit de le dire. Si j’estime qu’il y a d’autres possibilités à explorer, j’ai aussi le droit de les présenter et je ne vois vraiment pas où est le problème.

C’est ce qui fait toute la force du Mouvement démocrate : en voulant s’affranchir des dogmes politiques, il offre à ses membres le plein usage de leur liberté d’expression, principe indispenable au débat démocratique.

 

D’ailleurs, je vais en profiter pour dire que je désapprouve totalement le volet « Informatique et internet » de la LOPSI 2, que Philippe Bensac tente de mettre en avant dans cette histoire. Alors que la loi HADOPI 2 me paraissait inutile, la LOPSI 2 m’apparaît être un projet particulièrement inquiétant. Les inquiétudes de la CNIL sur ce sujet me semblent particulièrement révélatrices du risque d’atteinte aux libertés que ce projet de loi apporte.

 

Au final, je n’en veux pas à Philippe Bensac. Je pense qu’ici, même si la méthode utilisée me déplait, il ne s’agit que d’une erreur de compréhension. J’accepterai, avec plaisir, d’échanger avec lui au sujet du TGV, ou de tout autre chose.

 

 

 

 

Publié dans Bourges et Berry

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dionysos46 01/11/2009 16:07


Et bien, entre le TGV et la liberté d'expression, que faut-il choisir?

Personnellement, je choisi la liberté... 


Mister K 20/09/2009 00:57

Je cite M. Bensac :"Décidément, il faut que j'en parle à Alain. Vous n'êtes pas un électron libre, vous n'êtes plus un usurpateur puisque vous avez avoué ne pas vous exprimer au nom du MoDem, vous êtes simplement une annexe de l'Agitateur pour tenter de diviser la majorité municipale. Maintenant, vous êtes aussi démasqué."Je réponds ici au commentaire méprisant de M. Bensac à l'encontre d'Orange Berruyère : ce site n'a rien à voir avec l'Agitateur si ce n'est le ton libre. Celui qui est démasqué ici, c'est M. Bensac, ("il faut que j'en parle à Alain") qui se montre là un zélé censeur, un pauvre petit rapporteur même pas digne d'une école maternelle...Heureusement, nous sommes en 2009, sinon, on aurait pu s'attendre au pire...quoique le gouvernement UMP et la majorité Sarkozyste nous prépare au pire sur internet avec HADOPI 2 et LOPPSI 2. Finalement, ce que M. Bensac nous fait là n'est qu'un avant goût de ce qui nous attend bientôt.

Dominique Rabeuf 17/09/2009 10:48

Assez difficle de trouver des personnalité politiques avec une bonne présenceJe n'ai pas forcément les mêmes préférences que vousMais débarrassons des nuisibles préhistoriques On s'engueulera ensuite entre gens technologiquement bien élevés 

Dominique Rabeuf 17/09/2009 10:44

Tiens un site à controverse J"aime bien le design orange

L'ORange berruyère 17/09/2009 01:31

Visiblement, vous avez beaucoup de mal à comprendre beaucoup de choses. J'ai assez perdu de temps avec vous et je n'aime pas tirer sur des ambulances.Une dernière précision, tout de même : l'inscription d'un pseudo et d'un e-mail pour pouvoir poster un commentaire ici n'est pas de mon fait, mais de mon hébergeur. Cela reste tout de même beaucoup moins lourd à utiliser que sur votre blog, où il faut s'inscrire pour pouvoir commenter.