Et si on devait se passer du TGV ?

Publié le par L'orange berruyère

Comme le soulignait Yannick Bedin il y a peu sur son blog, Bourges ne risque pas de voir passer un TGV avant bien longtemps.

Nous pouvons le regretter, nous pouvons trouver cela injuste voir injustifié, mais le fait est qu’il y a peu de chance que la situation puisse évoluer favorablement et qu’il faudra bien se décider à faire avec.

Ce n’est pas une volonté de renoncement de ma part, c’est simplement un constat honnête : il y a des villes et des régions qui, dans l’esprit de ceux qui ont la maîtrise des décisions sur ce sujet, seront toujours prioritaires par rapport à nous, quelque soit la couleur politique en haut lieu.

Arrêtons de bougonner et cherchons d’autres solutions.


D’ailleurs, peut être que nous n’avons rien perdu. En effet, de plus en plus de voix s’élèvent pour critiquer les apports supposés du TGV, tant au niveau économique qu’écologique.


La modernisation des voies existantes doublée d’une politique axée sur le localisme pourraient s’avérer être de vrais solutions d’avenir, et non de simples chimères apparaissant sur des programmes. Peut être est-il temps de s'y intérèsser.

Publié dans Bourges et Berry

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel Martin 10/09/2009 15:33

excellente idée de substition!!! mais il nous reste un espoir peut-être puisque notre Président de la République veut faire un emprunt mais qu'il ne sait pas pourquoi, on pourrait lui suggérer que ces fonds serait bien utile pour une ligne TGV centrale et écologique

L'Orange Berruyère 10/09/2009 14:59

Je pense qu'il y a eu un petit problème de compréhension.
Je suis bien un adhérent du MoDem et je réside bien à Bourges.

Philippe bensac 10/09/2009 13:35

L'identité du modem local dont vous n'êtes pas membre selon Alain tanton qui est le représentant officiel.

L'Orange Berruyère 10/09/2009 13:23

Bonjour M.Bensac

J'ai bien du mal à comprendre votre commentaire ainsi que votre billet à mon sujet sur votre blog.

Qu'Alain Tanton ne soit pas en accord avec moi est tout à fait possible. En tant que militant, cela ne m'empêche pas d'avoir ma propre opinion et de l'exprimer.

Quel rapport avec cette histoire d'usurpation d'identité ? Je ne comprend vraiment pas. De qui suis-je donc entrain d'usurper l'identité ?

Philippe BENSAC 08/09/2009 12:44

Alain TANTON, président départemental du MODEM, m'a affirmé ne pas accepter vos positions au nom du MODEM ou sous tendant le MODEM.
Vous frisez l'usurpation d'identité sur Internet telle qu'elle va être systématiquement réprimée grâce à la future loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI 2). L'usurpation d'identité sur Internet sera ainsi mieux sanctionnée.